La chambre d’Alice

mon innocence, mon evanescence

 

Auto-dépressive

Quand je vois dans tes yeux

L’esquisse d’un regard amoureux

J’imagine que tu m’aimes très fort

Mais au fond tout cela m’entraîne vers ma mort

 

Pouvons-nous encore espérer?

Je m’efforce à vivre, ne veux pas desespérer

Mais dans ce monde atroce

Tout m’entraîne vers ma mort, celle d’une sale gosse

 

Regarde moi avec tes yeux de mercure

Putain comme je souhaiterais que cela dure!

Pends mon âme alors que tout me torture

Moi, animal perdu traçant sa propre nature

 

J’ai perdu le contrôle de ma vie

Alcool ne m’oublies pas tu es mon seul ami

Mais Codéine et Héroïne peuvent bien prendre ta relève

Si j’ai autant besoin d’oublier et de vivre dans un rêve

 

Et j’ai tellement besoin d’affection que je me perds

Alors reste avec moi et enduis moi de terre

Car quoi que je fasse et quoi que j’espère

Ces putains d’envies m’enterrent

Dans : Non classé
Par Alice
Le 28 mars 2009
A 16:01
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Gamine |
Anna & Dan |
LOVE & SEXE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | folirtess
| moietmapetitevie
| Toujours dans la lune à rec...